Le bassin du Congo

 

 

Culture & Arts

Arts plastiques

Cinéma

Littérature

Musique

 


 


 

Au village

Copyrigth © 2006

Rhode Bath-Schéba Makoumbo


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Littérature

 

Le 14 mai 2009

Daniel MATOKOT,

Cesbc

JOHNNY CHIEN MÉCHANT OU

LE FAR-WEST À LA CONGOLAISE

Johnny Chien Méchant  roman d'Émanuel DONGALA dresse un tableau du parcours d’un enfant soldat et de tous les drames des jeunes congolais gangrenés par la brutale apparition de la violence et des cruautés des années 1990. Il reconstitue des scènes de violence normalement interdites aux moins de 16 ans dont les auteurs avaient eux-mêmes cet âge...

Cliquez ici pour lire la suite

L'affiche du film Johnny Mad Dog tiré du roman de Dongala est ici

 

 

Arts Plastiques

 

 

 

2ème Rencontre Internationale d'Art Contemporain

Brazzaville, Congo / 25 août - 29 septembre 2013

Les Ateliers Sahm

La 2ème Rencontre Internationale d'Art Contemporain se tient actuellement à Brazzaville aux Ateliers Sahm, avec comme thème : l‘Eau.

La thématique a été directement inspirée par les Nations Unies qui choisissent chaque année un thème invitant l’Homme à réfléchir, à prendre conscience et à agir vis-à-vis des questions fondamentales pour l’humanité.

2013 a été déclarée « Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau ». L'organisation internationale rappelle que « l’eau est essentielle pour le développement durable, l’intégrité de l’environnement et l’élimination de la pauvreté et de la faim, est indispensable à la santé et au bien être des hommes et revêt une importance cruciale pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement ».

C'est donc à partir de cette thématique que es jeunes artistes sélectionnés présenteront leur regard et leurs questionnements sur les relations de l‘Homme avec cet élément.

44 artistes de Brazzaville, de Pointe Noire, de Kinshasa et du Cameroun participent aux ateliers de peinture, de vidéo et de critique d‘art animés respectivement par Amadou Camara Gueye, Frédéric Dumond et Christian Tortel. Un film documentaire sur ces ateliers sera réalisé par Eric Watt.

Téléchargement du dossier de presse

Site des Ateliers Sahm

 

 

Daniel MATOKOT

L’ÉCOLE DE PEINTURE DE POTO-POTO

(BRAZZAVILLE)

 

En 1950, Pierre Lods, ancien militaire français, décide de s’installer à Brazzaville (Congo) comme peintre.

En réaction contre les pionniers de la peinture africaine qu’il trouve trop occidentalisés, et séduit par le beauté de la création africaine pure et la richesse des œuvres artistiques des "autochtones", il crée l’atelier de Poto-poto, qui deviendra en 1952 l’Ecole de peinture de Poto-poto, avec pour premiers élèves ses domestiques Félix Ossiali et Nicolas Ondongo.

Pour accéder à l'article, cliquez ici

 

Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU

Un talent au service d'une passion : l'art plastique

J’ai choisi de représenter dans mon travail les activités quotidiennes en Afrique, surtout celles des femmes, comme expression particulière d’une des richesses de notre continent.

RBS Makoumbou

Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU est née le 29 août 1976 à Brazzaville (Congo). Depuis sa tendre enfance, elle a été initiée à la peinture par son père, le peintre David MAKOUMBOU. Elle s’est engagée réellement dans l’art à partir de 1989. Dans sa peinture, elle met en valeur toutes les activités sociales de la femme africaine. Dans les peintures à l’huile, elle peint généralement au couteau. La variété de ses oeuvres s’illustre dans le style réaliste et cubiste.

Depuis 2002, elle a créé de nombreuses sculptures en matière composée (sciure et colle à bois) représentant les métiers des villages, surtout ceux qui sont réalisés par les femmes. Certaines ont plus de trois mètres de haut.

Rhode Bath-Schéba puise son inspiration dans les codes des traditions qui l'ont entourées depuis sa naissance. Elle peint la vie de tous les jours, c'est-à-dire les joies mais aussi les malheurs qui nous entourent au quotidien. Comme Franco Luambo MAKIADI de l'OK Jazz hier, qui faisait de la sociologie en mettant en musique la vie quotidienne de ses contemporains, Rhode Bath-Schéba Makoumbou le fait avec talent par l'intermédiaire de sa passion : l'art plastique.

L'artiste est aujourd'hui très connue au niveau international comme le témoignent les nombreuses manifestations auxquelles elle a participé, les reportages que lui ont consacrés la presse congolaise et les médias internationaux.

Elle réside une grande partie de l'année en Belgique, grâce au soutien de son manager Marc Somville.

Aimé Dieudonné MIANZENZA, Cesbc

Pour lire le dossier consacré à l'artiste, cliquez sur :    Rhode Bath-Schéba

 

 

Serge DIATANTU

Né à Mbanza-Ngungu, en République Démocratique du Congo, Serge Diantantu   fréquente l’école primaire Saint-Pierre de Kinshasa. Pour sa formation secondaire, après un bref passage à l'internat de Kibemtele, il s’oriente vers la formation technique et professionnelle, à Ngombe-Matadi où il obtient un brevet d'aptitude professionnelle en menuiserie et ébénisterie. Il s’inscrit ensuite à l'Académie des Beaux-Arts de Kinshasa où il réussit son Diplôme d'Etat, ou « Baccalauréat », Options Arts plastiques.

Serge arrive en France en 1981 avec l’intention de continuer ses études universitaires.

Mais, très vite, il se voit obligé d’abandonner sa filière d'hygiène et sécurité du travail, au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, pour embrasser une carrière de décorateur pour la télévision et le cinéma, à la Société Française de Production (SFP).

Lire la suite ici

 

Copyright @ 2006-2013 Centre d'études stratégiques du bassin du Congo   -   Tous droits réservés